Bilan de FC « Acte 2 »

Ou comment profiter de son statut de Doc pour avoir les résultats plus tôt…

Alors je devais théoriquement attendre mon rendez vous du 5 mai avec gyneco pour nouvelle écho doppler pour avoir les résultats de nos Caryotypes. (c’est la loi, ces résultats génétique ne peuvent être donné que par le médecin prescripteur);

J’ai donc décidé d’appeler aujourd’hui pour voir si le labo pensait avoir les résultats pour ce 5 mai et si non pour qu’ils se bougent!

La secrétaire est super sympa et me connait doublement bien : en tant que patiente qui vent faire des HCG tous les 2 jours et qui pleure aux résultats et en tant que Doc qui prescrit des bilans bizarres…   Elle me dit qu’elle va se renseigner et je lui propose de rappeler vendredi pour voir où ça en est (ne pas être trop pressante pour garder de bonnes relations).

Et là je viens de recevoir un coup de fil du biologiste (Papa Bio très sympa qui était très à l’écoute et plein d’empathie pour mes HCG de la dernière FC) : il me dit qu’il n’a pas le droit de faire ça mais que parce que je suis sympa il m’annonce que les 2 caryotypes sont normaux.

Youhou!!! trop contente. Ça enlève un sacré poids! Bon on ne sait toujours pourquoi ça ne s’accroche pas mais au moins il n’y a rien de grave et de définitivement foutu.

 

Bilan de fausse couche « Acte 1 »

J’ai pu récupérer mon bilan de thrombophilie (ça sert parfois d’être doc …) et c’est tout normal. OUF !!! Ca c’est une bonne chose !

Mes recherches perso m’avaient convaincues que le problème ne venait pas de là mais il fallait faire ce bilan de toute façon. Ma grande angoisse était qu’on tombe sur une anomalie dont on ne saurait que faire mais qui planerait sur ma tête telle une épée de Damoclès (AVC, phlébite etc…) Donc je suis ravie d’avoir éliminé cette menace.

Bon maintenant, il faut patienter jusqu’au résultat des caryotypes (normalement la Dr Bienveillante devrait les avoir à la consultation du 5/05). J’avoue que ça me fait très peur car depuis ma première FC j’ai comme un préssentiment que le problème pourrait être celui là. Je ne sais pas pourquoi mais quand j’ai réfléchi aux causes de FC biochimiques avant même d’avoir commencé les recherches j’ai pensé à une anomalie génétique. J’espère vraiment que je me trompe.

Une chose à la fois, rejouissons nous des bons résultats.

Le retour du retour de couche

Et voila, me voici en J1. Il y a donc eu retour de couche et la roue tourne une fois de plus.

On repart pour un nouveau cycle, nouvel espoir et nouveaux stress.

Ce cycle sera celui de mon anniversaire et de nos 2 ans de mariage : des fêtes qui auront malgré tout un gout amer car il y aura une absence.

Pour tout vous dire, depuis plusieurs mois je répétais je ne voulais pas fêter mon anniversaire en raison de cette tristesse de vieillir sans avoir avancé dans le projet bébé. Mais, (outre le fait que j’ai envie d’un cadeau 😉 ), ma rencontre avec Me Cookie m’ a permis d’évoluer sur le sujet. On ne peut pas tout maitriser et surtout pas le temps : fête ou pas fête les mois et les années passent et la tristesse ne sera pas moins grande. En plus c’est aussi l’anniversaire de ma soeur et de ma mère en mêm temps et je ne peux pas leur infliger ma tristesse. Alors nous fêterons ensemble nos anniversaires et on fera un beau voeu en soufflant les bougies.

Et pour les 2 ans de mariage, on s’est offert une journée cocooning au Spa avec mon chéri : quoi rêver de mieux pour être détendu sur ce cycle…   en espérant que les résultats du bilan ne viendront pas tout gacher.

Reprise des négociations …

Jusqu’à aujourd’hui les cogitations sont restées assez tranquilles pour ce cycle.   En effet, ce cycle étant celui qui suit la FC, je n’ai pas calculé grand chose :

Quel jour était J1 ? (le 15/03 je crois)

Quand est ce que j’ai ovulé (si j’ai ovulé..)? à vue de bouton sur le nez entre le 30/03 et le 01/04 mais sans certitude.

Du coup, j’ai passé des DPO tranquilles comme je n’en avais pas eu depuis longtemps jusqu’à aujourd’hui.

Mais ce matin, je me suis remise à m’examiner et à me demander quand je testerais. Pourquoi me direz vous? Parce qu’on sort ce soir et que la question de boire ou non s’est posée.

Je n’ai donc aucun symptome habituel de SPM (ni seins tendus, ni douleurs du bas ventre). Bref ça cogite dur et dire que je m’etais dit qu’il fallait que je prenne du recul et que je pensais etre proche d’y arriver. Quelle belle rechute!!!

Bon j’ai décidé d’attendre mercredi pour tester si J1 n’arrive pas avant.

Et après si c’est +, je vous embeterai avec la question suivante de PDS ou pas PDS.

Désolée pour cet article pas très interessant mais au moins je l’ai verbalisé.

rango-wallpaper_337203_41027

 

Quand Margouilla rencontre Me Cookie

174553-a-smart-cookie-large

Me Cookie c’est la psy de la PMA. Elle ressemble à une gentille grand mère qui donne des cookies aux enfants qui se sont fait mal : ça n’enlève pas la douleur mais ça fait du bien.

Donc Margouilla est allée pour la première fois de sa vie voir une psy. Elle a été agréablement surprise. Il faut dire qu’elle avait peur tomber sur une jeune sortant d’une école pseudo freudienne qui chercherait dans son enfance un traumatisme oublié.

Ce que margouilla a beaucoup apprécié c’est que Me Cookie avait l’air de bien connaitre le processus medical en cours (elle avait lu le dossier médical) et qu’elle a donné son point de vue de psy sur les décisions prises par la gyneco.

Elle etait très juste sur les sentiments contradictoires de Margouilla (est ce une ancienne PMette?)

En fait Me Cookie a pas mal parlé et reformulé ce que disait Margouilla. Et elles en sont venues aux conclusions suivantes :

Margouilla a vécu des choses très dures ces derniers mois et c’est normale qu’elle craque mais elle n’est pas dépressive. OUF!!!!

Margouilla est finalement assez isolée avec ses questions et ses cogitations pleins la tête qu’elle ne partage pas entierement avec son puminou pour ne pas l’inquiéter (bon elle n’a pas parlé de vous les copines blogueuses mais elle se sent beaucoup moins isolée avec vous)

Margouilla doit cesser de penser que ce n’est pas parce que ça n’a pas marché que ça ne marchera jamais (Me Cookie a quand même avoué que c’est plus facile à dire qu’à faire).

Bref c’est un rendez vous qui n’ a pas tout réglé mais qui a redonné un petit coup de pouce au gout sucré à une Margouilla qui recommence à espérer.