La dilatation de l’espace temps.

montres-molles-dali-1

A propos de la relativité…

Rien d’astrophysique dans ce post mais plutôt une réflexion qui mûrit depuis plusieurs jours sur ma relation au temps et à l’espace au cours de mon parcours d’attente et d absence de bébé.

Au début des essais, j’étais impatiente et je pensais pouvoir maîtriser le temps avec un terme de grossesse bien placé pour ne pas trop gêner les collègues.

Ensuite, le temps m’a paru très long ( plus long qu’en réalité) avec ces cycles qui s accumulaient pleins d’échecs. Quand je repense à ma première consultation en centre de PMA : ça faisait tout juste 1 an mais j avais ajouté 3mois à la durée des essais pour que ça paraisse plus long.

Puis le temps s’est étiré entre les examens, de consultation en consultation. L impression de ne pas avancer alors que le temps s’accélère pour les autres.  Les copines des forums accouchent, ta sœur est enceinte puis elle accouche et toi tu vis au ralenti. De J1 en DPO sans pour autant avancer.

Il y a eu ces courts instants où j ai cru pouvoir lever le rideau du temps et envisager un futur à 9mois. Mais le temps s’est ensuite suspendu et a repris sa routine désespérante.

Le paradoxe c’est que cette impression de faire du sur-place met en exergue le passage des ans et les échéances de nouvelle année et d’anniversaire sont  de plus en plus difficiles. Ce sont les bornes du temps qui passe alors sans nous apporter l’enfant désiré.

Aujourd’hui après l’épreuve difficile de mon anniversaire (dans mes rêves les plus fou, je serais en train de planifier numero 2), je suis plus philosophe : j accepte ce temps qui passe, ces cycles stériles et surtout j’ai accepté de n’avoir aucune emprise sur le temps qui s’écoule et sur la durée de l’attente.

Et l’espace?

L’espace qu occupe notre projet de bébé est de plus en plus grand. L’espace d’amour qui se crée dans nos cœur est de plus en plus vaste. L espace de notre maison va bientôt s’agrandir (et il y aura un pièce vide en attente d’être remplie). Heureusement l’espace pris par vos blogs et vos histoires me laisse moins seule.

L’espace ce n est pas du vide mais parfois j ai peur qu il ne soit jamais rempli de ce petit bonheur qui me manque.

Publicités

5 réflexions sur “La dilatation de l’espace temps.

  1. C’est très bien décrit en effet. Et très tristement aussi, évidemment…
    Moi aussi j’avais rajouté trois mois au Gyneco pour être acceptée plus vite. C’est loin maintenant malheureusement.
    Plein de bisous pour toi.

    J'aime

  2. Tu as dit tellement bien ce que je ressens aussi… Et cette facilité qu’à l’espace de l’enfant à venir (on l’espère) à se dilater parfois et tout envahir sans crier gare… Et le temps que la peine rend parfois si long… Mais oui, l’attente s’allongeant, le profil change… Je t’embrasse

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s