Solitude

désertEncore un J1 après un cycle de 22j, un record de rapidité.

J’espère que vous ne m’en voudrez pas pour ce post mais j’ai besoin de verbaliser.

Ces derniers mois, pleins de blogueuses sont montées dans le train. Je suis heureuse pour elles bien entendu car elles le méritent toutes mais cela me renvoie en pleine face que moi j’en suis toujours au même point à 1 an de ma coelioscopie. C’est à dire nulle part.

Les autres sont en attente de leur prochain protocole de FIV, IAC ou autre (chirurgies…) avec des objectifs, des dates. Moi j’attends juste le prochaine cycle sans aucun plan d’attaque que d’essayer d’ajuster au mieux les câlins.

Ceci est d’ailleurs de plus en plus dur de programmer ces câlins avec des cycles qui font n’importe quoi question ovulation. Mon homme vit assez mal que je lui dise qu’il faut assurer ce soir ou demain alors que psychologiquement il pensait être « tranquille » encore quelques jours.

Bien sûr je sais que les protocoles FIV IAC sont difficile à gérer avec des douleurs, des risques médicaux mais au moins on fait quelque chose. Évidemment, j’ai conscience de ma chance par rapport à certaines de pouvoir peut-être concevoir naturellement mais en même temps chaque mois il y a espoir puis déception.

J’ai de plus en plus l’impression d’être seule dans ma situation, sans savoir vers où j’avance, sans étape fixée. Pas vraiment en PMA après plus de 2 ans d’attente et toujours sans bébé.

Seule à pleurer quand mon chéri n’est pas là parce que j’ai promis de ne pas pleurer ce mois-ci.

Seule quand je regarde le forum que j’avais suivi un temps et que toutes les filles que j’ai connues sont enceintes ou ont leur bébé.

Seule à me rappeler que dans 14j était la DPA de mon premier test +.

 

 

Publicités

Pourquoi rien n’est jamais simple?

En ce moment, margouilla a plein de choses à gérer qui tournent en boucle dans sa tête. Le genre de pensées qui laissent une sensation de malaise juste après.

Au boulot, margouilla est salariée jusqu’à la fin de l’année donc pour l instant tout va bien. Mais en janvier prochain, elle passe en libéral et ça l’inquiète un peu car pour l’instant l’activité n’est pas suffisante. Alors elle se dit qu’il reste 6 mois pour grandir mais c’est quand même du stress.

La semaine dernière, se discutait une éventuelle association avec des collègues plus âgés et déjà installés. Des avantages et des inconvénients étaient clairement visibles, d’autres points étaient plus obscurs. Il y avait nécessité de donner rapidement une réponse et un risque de se fâcher avec eux. cela a beaucoup perturbé margouilla qui était pourtant en déplacement et pensait profiter de quelques jours de coupure. Finalement ça ne se fera pas mais il n y a pas eu d’embrouilles et c’est tant mieux.

Il y a ce cycle si bizarre: ovulation avec 4 jours d’avance (en plein déplacement loin du puminou), saignement pendant 2 jours après l’ovulation, toujours ces douleurs lors des câlins.

Ça fait beaucoup de choses qui prennent la tête et le beau weekend de détente a été clairement parasité par tout ça. ( je ne vous parle pas du rhume qui a duré 10 jours, de l’entorse de la cheville et de la cystite évitée de justesse…)

Margouilla aimerait bien que la roue tourne et qu elle puisse avoir un peu de répit. Si seulement elle était fertile avec déjà 1 enfant sans se préoccuper du problème du passage en libéral. Si seulement elle avait trouvé un poste de médecin salarié….

C’est quoi ce bordel???

Rien ne va plus! Je crois que mon corps a décidé de m’en faire voir de toutes les couleurs et surtout du rouge.

D’après la glaire, je pense avoir ovulé à J10. ( donc 4 jours avant la date prévue) ce qui nous a valu de faire un câlin express pour se donner une chance avant mon déplacement pro.

Aujourd’hui à J11, saignements peu intenses mai rouges quand même. Je n ai jamais eu cela auparavant.

J avoue que cela m inquiète d autant plus que les douleurs au moment des câlins ont persisté.

Me voila donc à cogiter à une période où habituellement je suis zen dans mon cycle et alors que je suis en formation ce qui devait me permettre de penser à autre chose. On n est donc jamais tranquille!!

Je suis toujours en déplacement alors je ne peux pas trop consulter.

Serait ce encore l effet de utro? Ça m apprendra à m automediquer.

Vivement mon rdv avec la Gyneco: j ai un tas de questions à poser.

La peur au ventre

Pourtant,j’y ai cru pour ce cycle : à 3 mois de la dernière FC, un déménagement (tout le monde sait que ça permet d’éviter de trop y penser), un timing de calins parfaits et de l’utro en bonus. Mais non, J1 est arrivé avec les 2 jours de retard dûs à l’utro (ce qui m’ a permis de me baigner au moins les premiers jours du weekend).
Le suspens était levé depuis DPO13 avec un test précoce négatif.

Mais voilà, je suis inquiète parce que pendant ce cycle, j’ai eu mal pendant les calins (surtout en 2ème partie de cycle) et J1 a été très douloureux à nouveau (alors que les douleurs étaient atténuées depuis 6 mois).

Est ce que l’endométriose serait revenue 11 mois après ma cœlioscopie?
Est ce qu’on est revenu au point de départ? Tout ça pour rien!!!
Je déteste ce corps bon à rien et qui me fait souffrir inutilement.

Tout cela m’angoisse terriblement car je ne m’imagine pas repasser par la case cœlioscopie.

Mon seul espoir c’est de me dire que l’utro a peut être une responsabilité dans ces symptômes.
Est ce que vous avez eu des règles plus douloureuses ou des douleurs lors des câlins sous utro?