Rencontre avec la Sage Femme et la suite de l’affaire Puminou … {grossesse}

Cette semaine nous avons eu notre première rencontre en couple avec la sage-femme qui fera la préparation à l’accouchement.

Je l’avais déjà rencontrée seule pour qu’elle me parle de ce qu’elle propose comme préparation et comme ça me convenait on avait fixé ce RDV. Elle fait de l’haptonomie, du chant, du yoga, de la sophrologie.

Pour vous situer le personnage, il s’agit d’une femme entre 50 et 60 ans au style un peu hippie baba-cool. Elle fait du suivi de grossesse et même des accouchements à domicile. Ce que j’avais apprécié c’est qu’elle ne m’a pas du tout jugée quand j’ai dit que j’étais suivi au CHU en maternité niveau 3 et que la médicalisation me rassurait (totalement à l’opposé de ce qu’elle fait je pense…). Elle m’a dit qu’elle comprenait ce besoin aux vues de notre parcours et qu’elle me proposerait des techniques pour l’accouchement compatibles avec ce genre de prise en charge.

Quand je suis revenue de ce premier RDV, j’ai expliqué à Puminou en quoi consistait le programme de préparation à l’accouchement (  et que sa présence était plus que souhaitable à certains cours) et comme je m’y attendais il a été très dubitatif. Il s’imaginait que la prepa c’etait seulement apprendre à pousser et à souffler (comme dans les films…) et il ne voyait pas trop à quoi cela servait qu’il vienne.

J’ai donc dû lui expliquer patiemment (puminou peut parfois être têtu et très campé sur ses positions) que la préparation n’etait pas seulement axée sur l’accouchement mais aussi la preparation à devenir parent… Je lui ai parlé d’haptonomie et j’ai reparlé avec lui de ses difficultés à poser ses mains.

Il était bien-sûr d’accord pour venir à la rencontre en couple, m’ a promis de ne pas faire sa tête de mule mais il m’a dit qu’il ne voulait pas parler à la sage femme de ses difficultés. (je lui ai dit que c’etait son choix et que je le respectais..)

La rencontre en couple s’est très bien passée, elle a duré plus d’une heure où nous avons abordé notre parcours avant la grossesse avec le vécu douloureux de l’infertilité  et des FC, notre enfance, nos relations avec les parents, comment on envisage l’accouchement, l’arrivée de l’enfant dans notre vie.. Plein de sujets passionnants, émouvants qui nous ont permis de verbaliser beaucoup de choses. Puminou a finalement été très à l’aise et a même spontanément parlé de sa peur de me toucher le ventre. Cette sage femme est une magicienne pour avoir su mettre Puminou en telle confiance. elle nous a donc proposé en fin de séance de faire un début d’approche haptonomique (ou hablonomique ou apoplexique ou anatomique selon Puminou qui a du mal avec ce mot… 🙂 )

Et pour la première fois, il a senti la Petite Cadeaute bouger.. Il était ravi et est totalement conquis par cette approche. Comme quoi rien n’est jamais perdu!

Du coup, moi j’y retourne dans 15 jours pour de la sophrologie et dans un mois pour une nouvelle séance d’hapto à 2.

Pour ma part, j’ai verbalisé mon souhait d’allaiter mais mes craintes que cela soit difficile. elle m’a rassurée et m’a dit qu’on travaillerait et preparerait cela les 2 derniers mois.

Je suis vraiment contente d’avoir trouvé cette SF qui est le complément idéal à ma prise en charge médicale pure et dure faite par ma gyneco du CHU.

Publicités

Révélation {grossesse}

Festival d’amour et de joie,

Instant magique où nous te redécouvrons.

Longtemps nous t’avons espérée.

Lumière qui éclaire déjà nos vies,

En septembre, tu seras là ; nous serons une famille.

 

Aujourd’hui c’était la visite du quatrième mois, tout va bien niveau col malgré mes quelques contractions du soir qui n’inquiètent pas la gyneco.

Notre petit cadeau va très bien (je n’en doutais pas vu les coups répétés que je sens très bien depuis 2 semaines) et nous avons eu enfin la joie de découvrir que c’est une Petite Cadeaute. Nous sommes ravis.

Grosses pensée et croisage pour vous tous et toutes en attente de résultats ou en cours de protocole : pensée particulière à Zelda et Princesse Pi.

Gros bisous à Nounette.

 

La dame des macarons {grossesse}

Le début de l’histoire commence en janvier, non à Noël..

A Noël, j’ai reçu comme cadeau par Puminou, un cours particulier à domicile pour apprendre à faire des macarons. c’est vrai que j’avais envie d’apprendre depuis longtemps et que Puminou adore les macarons.

J’ai donc programmé le cours en janvier un samedi après midi et c’est une femme d’une trentaine d’année très enceinte qui débarque chez moi à 14h. Le contact est très bien passé entre nous, elle est très pédagogue, très agréable, a beaucoup de conversation sur plein de sujet. C’est important car le cours dure 3h, quand même, avec des temps morts pendant les cuissons.

A ce moment là j’étais donc enceinte de 7SA et je n’avais pas encore eu ma première échographie de datation. Autant vous dire que je marchais encore sur des œufs quant à cette grossesse. Et pourtant, c’est avec cette personne que je n’avais jamais vu que j’ai eu ma première conversation de PB. En même temps j’avais quelques nausées et je ne voulais pas qu’elle se vexe si j’allais vomir en plein milieu du cours.

Je lui ai donc tout balancé : ma grossesse débutante, mes angoisses de nouvelles fausse couches. Là elle m’a dit qu’elle aussi avait vécu une FC avant cette grossesse et qu’elle s’était pris une grosse baffe à l’écho des 12SA car elle n’avait jamais envisagé cette possibilité. Cette grossesse n’était donc pas aussi rose que mes macarons. J’ai donc pu parler beaucoup avec elle qui n’était pas une PB (jamais elle n’a touché son ventre, elle n’a parlé de sa grossesse que quand j’ai lancé le sujet et a ensuite parlé d’autre chose).

Quand elle est partie, elle m’a dit qu’elle avait passé une bonne après midi et qu’elle croisait les doigts pour que ma grossesse se passe bien. J’ai beaucoup apprécié.

Ce weekend de 3 jours, je me suis dit qu’il fallait que je retente des macarons avant d’avoir oublié tous les conseils et la technique. J’ai donc fait une très belle fournée bien réussie et j’ai envoyé un mail à ma prof de macaron pour lui montrer que j’étais une bonne élève. Je savais que son accouchement était pour le printemps et j’ai donc profité de ce mail pour lui demander des nouvelles de son bébé et lui dire que tout va bien pour moi. Elle m’a répondu par un très joli mail.

Cette personne que je ne connaissais pas m’a fait beaucoup de bien au début de ma grossesse. C’est elle qui m’a réconcilié avec les ventres ronds. Elle m’a fait comprendre que je pouvais vivre une grossesse épanouie même si rien n’était encore gagné. Que je pouvais parler de mon parcours sans tabou et que toutes les C1 ne sont pas des PB.

IMG_4011Macarons café et fraise de ce weekend.