4 ans et un bilan

J’ai ouvert ce blog il y a quatre ans comme me l’a gentiment rappelé wordpress.

Quand je l’ai ouvert, j’étais en pleine incertitude entre fausses couches précoces, et attente d’une hypothétique prise en charge en PMA. Je me souviens tellement de cette période qui reste ancrée en moi et encrée ici. J’aurais tout donné à l’époque pour connaître l’avenir. C’était ça le plus dur, ne pas savoir si l’histoire se terminerait bien. Finalement quand je relis mes articles, tout est allé relativement vite entre l’ouverture de mon blog et ma première grossesse. Et pourtant de nombreux articles illustrent mon état d’esprit plein de désespoir à l’époque. Heureusement que je vous avais à l’époque, les copines de la blogosphère, pour m’aider à traverser cette période difficile. J’espère que le même soutien persiste aujourd’hui et que toi lecteur/rice qui tombe sur ce blog, tu trouveras ce soutien sur internet ou ailleurs.

 

Je suis heureuse aujourd’hui de voir que la grande majorité d’entre nous a réussi à fonder sa famille. Il reste quelques copines toujours en attente que je n’oublie pas et dont je guette la bonne nouvelle. D’autres sont passées à autre chose volontairement ou non et je leur souhaite plein d’autres bonheurs.

Toujours est-il qu’aujourd’hui comblée avec mes 2 enfants, je m’éloigne de la blogosphère PMA. Je continue les amitiés virtuelles (qui sont devenues très réelles d’ailleurs) avec quelques-unes qui se reconnaitront ici. Cela permet d’échanger sur des thématiques d’éducation, mais aussi de plein d’autres sujets (plus ou moins sérieux), de se soutenir lors des craquage et partager des moments de bonheur et bien sûr de s’extasier sur nos enfants géniaux sans les étaler à la face du monde.

J’ai beaucoup de mal avec les blogs parentaux qui trop souvent laissent sous entendre que tout va toujours bien, que leur enfant est une merveille grâce à telle recette miracle et que dans sa grande bonté la blogueuse dévoile devant ses lecteurs ignorants qui ont les enfants qu’ils méritent. Je lis quand même quelques blogs beaucoup plus proches de ma vie…

où maman travaille et voit quand même grandir ses enfants,

où maman essaie d’être bienveillante mais parfois punit, où maman adore ses enfants mais les trouve parfois relou,

où maman aime partir en weekend avec ses enfants mais parfois seule avec son mari ou ses copines,

où maman aime cuisiner pour ses enfants en bio de préférence mais régulièrement ouvre un petit pot industriel ou donne un cornichon, du pain et du fromage et une crème au chocolat à la grande qui a décidé qu’elle mangerait ça.

 

L’infertilité et la PMA m’ont appris la patience et que tout ne pouvait pas toujours être maîtrisé, qu’il fallait savoir faire des concessions, que le programme pouvait être modifié à tout moment. Un bon entrainement à l’art d’être parent finalement…

Publicités