Parée pour IACU !

Aujourd hui j’ai vu la sage-femme de programmation pour l’IAC.

Elle m’avait appelé la semaine dernière suite au staff. Elle m’avait demandé quand était prévu J1. Alors quand je lui ai dit que ce serait le 9 ou 10 octobre, elle m’avait dit qu’on ne pourrait pas commencer sur ce cycle car il fallait qu’elle me voie en consultation pour expliquer le protocole et elle n’avait pas de rendez-vous disponible. Alors j’ai chouiné un peu, je lui ai dit que j’avais patienté tout l’été, que je savais me piquer car je suis docteur et que je comprendrai rapidement le protocole car je lis assidûment les blogs de PMettes .
Elle a été suffisamment apitoyée pour me rajouter en RDV entre midi et 2 aujourd’hui. Du coup me voilà, avec une boîte de macarons pour la remercier. ( c’est de la corruption, je sais… Mais en PMA, tous les coups sont permis non?)

Donc, je l’ai vue pendant 20 minutes et elle m’a expliqué comment récupérer les nétiquettes avant tout le monde (privilège de la PMA), comment se piquer au GonalF, Cetrotide, Ovitrelle et là j’ai vraiment pris conscience de la médicalisation.
Elle m’a filé tous les numéros à appeler dès J1.
Elle a lourdement insister sur l’extrême importance de l’utrodegueu toutes les 8 heures sans faute.

Je suis sortie de ce RDV avec des infos plein la tête et pour la première fois j’ai vraiment réalisé que je rentrais dans un processus archimedicalisé. Et j’ai beau avoir souhaité très fort débuter la PMA, je ne peux pas m’empêcher d’appréhender de sauter le pas : ces injections à heure fixe, le déclenchement soit à 14h soit à 23h ( donc piqure à prendre avec soi au boulot dans une glacière), les rendez vous de monitorage… Enfin vous connaissez tout ça. On a beau en avoir entendu parler quand on a l’ordonnance et le planning devant les yeux, il y a un peu d’appréhension.

image

Enfin on va pas reculer maintenant! L’objectif est si beau même si le chemin est difficile.

Donc J1 je t’attends de pied ferme pour commencer les hostilités et faire taire une fois pour toute DNLP.

Publicités

48 réflexions sur “Parée pour IACU !

  1. C’est vrai que ça semble compliqué au début, même carrément bordélique. Mais en fait, c’est chaque chose en son temps et ça se déroule plutôt bien.
    L’importance de l’utrodegueu toutes les 8h? Gné?

    J'aime

  2. Go Go Go ! Je suis fière de te dire que moi, c’était bien matin midi et soir pour la progestérone. Par contre, je savais pas pour les 8h d’intervalle mais je vais faire comme toi pour la prochaine FIV. Merci du tuyau (genre ça va tout changer.).

    J'aime

  3. Une fois que tu y es vraiment, c’est assez simple. Il suffit d’y aller étape par étape.
    Pour l’utrodégueux des IAC, 1 matin, 1 soir, sans horaire à respecter.
    Pour J1 : quand c’est rouge (mais sans heure limite : si c’est à 18h, J1 quand même ce jour-là).

    Bonne journée

    Ps : J1, ne soit pas en retard, Margou t’attend !

    J'aime

  4. Coucou, copine d’IACU ! 😉
    Dans mon centre, la gynéco m’a expliqué tout ça rapidement en juillet alors j’espère ne pas faire de conneries vu le temps passé depuis. Pas vu de sage-femme, pas eu d’entretien sur les effets secondaires et tout le toutim. Pas d’horaire fixe pour le Gonal-F à part « le soir ». Et je ne sais plus s’il y a des échos entre le déclenchement à l’Ovitrelle et l’insémination… Je commence à baliser un peu. Je vais bientôt commander l’artillerie à la pharmacie d’ailleurs.

    J'aime

  5. Dans mon centre, il n’y a pas de sage femme, je ne sais même pas à quoi ça ressemble… pour moi c’est un truc de PB… Elle est folle de rajouter des notes sur un schéma qui est déjà hyper compliqué à comprendre… surtout qu’il sert à rien ce schéma, le centre te dit au ojur le jour ce que tu dois faire, ça sert juste à faire peur 🙂
    C’est marrant, je pensais qu’en tant que doc, le côté médical ne te dérangerait pas, moi ça m’a fait vraiment flipper au début, mais en fait ça s’intègre très bien dans le quotidien, si on était sûres du résultat, ce serait limite une promenade de santé.
    Bon donc je commence le croisage et les tresses pour cette IAC

    J'aime

  6. Ici, dans l’est de la France, dans un hôpital public d’une ville phare de l’Art nouveau ; il vaut mieux que tu aies écumé les blogs d’autres couples en PMA avant parce que « démerde-toi » avec tes ordonnances.

    Appel en J1 ( pareil grosse galère sur les heures, genre à 19h, c’est J1???)
    Gonal F –> S4 à S10 75 ui puis suite à hyperstim 50 ui de S6 à S9 ( y a fallu que je devine seule la signification du S)
    Tu fais ton écho et ta pds à J10 ( J09 ou J11 si we)
    Tu appelles entre 14h et 15H.
    Tu déclenches entre 18h et 20h si un follicule mature et tu arrives le surlendemain à 8h ( tu fais la queue dans l’ordre d’arrivée).
    Insémination ( personnel vraiment super gentil)
    Et un ovule de progestérone tous les soirs.

    Je précise que j’ai des dosages hormonaux normaux ( sauf androsténédione un peu élevé et comptage folliculaire très excessif sans dysovulation)

    J'aime

  7. C’est aussi parce qu’on connait tout ça que je me rappelle précisément le sentiment qui accompagne cette médicalisation, à quel point les débuts sont difficiles à accepter. Et je te souhaite plein de courage pour cette IACU. Des bisous!

    J'aime

  8. Je confirme que le passage de « l’autre côté » est pas facile mais on s’y fait.
    On va se suivre de peu en tout cas, j’espère que ça nous portera chance.

    PS : je confirme que les SF s’attirent bien avec du sucre… ☺️

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s